BZZZZZZZZZZZZZZZ !!!

l
26/11/2009 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

L’opportunisme est une vertu humaine qui permet de tirer profit de chaque situation en sachant saisir une occasion lorsqu’elle se présente à nous. L’opportunisme peut faire varier les plans prévus sur le long terme, et peut ainsi surprendre par sa décision instinctive et ses répercussions immédiates, mais bien utilisé, l’opportunisme permet de faire des choix qui sortent d’impasses sans échappatoires apparentes.

Vous l’aurez compris, nos plans ont légèrement changé et nous ne sommes plus dans le trou paumé de Griffith, mais de retour à Melbourne en cette fin de Novembre ! Petit récit explicatif de ces derniers jours :

Arrivés en train en fin d’après-midi, BZZZZZZZ, nous avons premièrement cherché un moyen de se loger à travers l’immensité de la ville et de ses nombreux backpakers. BZZZZZZ. Mais la totalité de ceux-ci (2) étaient pleins. BZZZZZZ. Nous avons donc trouvé un Caravan Park qui semblait « juste à côté » sur la carte... Mais il était à au moins trois quarts d’heure à pied, sachant qu’il était 17h30, et qu’il fallait y être avant 18h, heure de fermeture. BZZZZZZZZZ, Cependant, Griffith, malgré sa perditude, et son trouitude, BZZZZZZ, a néanmoins de bons côtés, comme la gentillesse de ses habitants. Pendant que Kevin cherchait un supermarché, Valérian attendait sur le trottoir, BZZZZZZZ, la mine abattue. 30 secondes plus tard, BZZZZZZZZ,  un turc l’aborde et lui dit qu’un turc ne peut pas laisser un français dans……….l’embarras (il l’a dit avec des mots un peu plus vulgaires que nous ne communiquerons pas, pour conserver la décence de ce carnet). BZZZZZZZZZZZZ. Il dit à Valérian d’attendre, qu’il revient de suite. 30 secondes plus tard, une dame s’arrête : « Vous avez un problème ? » 15 secondes plus tard nous sommes dans son 4x4 avec les bagages, en direction du Caravan Park, en passant par le Woolworth, le Leclerc Australien, pour prendre de quoi manger. BZZZZZZZ.  Nous avons passé la fin du Week-end dans une confortable mais exiguë caravane, en profitant du beau temps, et de la piscine, sans oublier les BZZZZZZZZZZ. Vous avez peut-être remarqué que depuis que nous sommes arrivés à Griffith, il y a eu quelques BZZZ. Tout ces BZZZ représentent, à une échelle réduite, la présence de mouche à Griffith, car à partir du moment où nous y avons mis le pied, 3 ou 4 mouches volaient constamment autour de nos visages et s’y posaient, et un nombre indéfini voletaient autour de nous (cf. photo sac d’ordi…). Je précise bien à une échelle réduite, car pour rendre compte de l’effet d’emmerdement que ces insectes volants produisaient (désolé pour la décence du carnet), il faudrait mettre un BZZZZ tous les 2 mots.

Lundi matin, nous nous sommes rendus au Job centre de Griffith pour prendre notre boulot d’ « onion pickers ». Là nous attendait une bonne dizaine d’autres voyageurs prêts à aller affronter la rude tâche dés le lendemain matin. N’ayant pas de voiture, le bus nous attendait à 3h30, nous commencions à travailler à 4h, et étions censés repartir à 11h. Le secrétaire, mix de Cristiano Ronaldo et d’Alexis Pelikan nous conseilla d’emmener 6L d’eau, des gants et un chapeau, et nous a annoncé qu’on gagnait 30 dollars par « bin », et qu’en moyenne, on pouvait faire 3 à 4 bins par jour. Juste avant de partir, nous avons reconnu trois françaises avec lesquelles nous avions pris le train. Elles aussi s’apprêtaient à affronter les oignons, et elles nous ont rapidement proposés de partager leur chambre, dans un autre caravan park, afin de réduire les frais de logement pour les deux partis. Nous avons acceptés avec enthousiasme, et avons ainsi installés nos quartiers au Griffith Tourist Park chez Jessica, Cyrielle, (les lyonnaises) et Alexandra (la Garde-Frenetienne). Nous y avons également rencontré Romain, (le Briançonais) et Vivien (le Stephanois), ainsi que Mark (l’Irlandais, issu d’une ville surnommé Stab-city, du aux nombreuses bagarres au couteau qui y ont lieu…). Entourés de cette belle équipe nous avons bu nos premiers verres de Goon, prononcez « Goune ». Le Goon est une boisson répandue en Australie parce qu’il s’agit de l’alcool le moins cher, 10 dollars les 4L. Cela a l’apparence d’un cubis de Vin blanc, sauf que le liquide est jaune, fait à partir d’œuf, de poulet, de poisson et a un goût de piquette immonde. Mais bon, c’est pas cher… Par comparaison, la moindre bouteille de Vodka, Tequila ou Whisky coûte 50 dollars, ce qui fait 35 euros, donc 3 fois plus cher qu’en France !

Puis 2h30 ont sonnées, enfin 2h47 le temps de réveiller les filles, et 3h11, le temps qu’elles se lèvent. Le bus étant à 3h30 et à une demi-heure de marche, nous n’aurions jamais eu le temps d’y être, mais la question ne se posait même pas, car la veille, les filles avaient fait l’acquisition de « Roberta », une Ford Falcon verte (oui oui Jé, Veeerte) de 312000km, dont l’habitacle renfermait une douce odeur de chewing-gum à la fraise en permanence. Profitant de la chance qu’elles possèdent une voiture, nous avons embarqué et Roberta nous a emmené jusqu’au champ d’oignons, en suivant le bus. Et le boulot a commencé. Une dizaine de petits chinois (je sais pas si ils étaient petits, mais de toute façon, on était plus grand qu’eux) ont dévalés du bus, ont récupérés une dizaine de seaux chacun, et sont partis attaquer les oignons à la lampe frontale. Oui, à la lampe frontale, parce qu’à 4h du mat en Australie, il fait nuit, et que personne n’avait eu l’idée d’installer un projecteur. Après l’acquisition d’une paire de cisailles, et une explication rapide, nous nous sommes lancés dans le halo des phares du bus, jusqu’à ce que ceux-ci s’éteignent… Nous avons donc continué à la lumière du téléphone portable, spécialement équipé d’une mini lampe torche que l’on trouvait bien inutile jusqu’à maintenant mais qui nous aura finalement bien servi. Nous avons ainsi continué jusqu’à 10H, entre-temps, le soleil s’était tout de même levé, mais une épaisse couche nuageuse nous a permis d’être à l’abri de la chaleur, et d’éviter les 45 degrés annoncés. Ayant fait équipe avec 2 anglais pendant toute la matinée, nous avons remplis trois bins à quatre en six heures, sans jamais s’arrêter. Nous avons eu le temps pendant ces six heures d’exercer notre calcul mental pour trouver qu’une bin représentait 40 seaux, ce qui faisait environ 2200 oignons, et que nous avions arrachés un oignon, coupés ses racines et ses tiges, et jeté celui-ci dans la bin environ toutes les 10 secondes. Tout cela pour 90 dollars, ce qui fait 22,50 dollars par personne, ce qui nous fait du 3,75 dollars de l’heure, donc moins de 2,50 euros. Sachant que le logement coûtait 20 dollars par personne et par nuit, nous allions droit vers une perte financière jour après jour, en comptant les frais de repas et d’essence. D’où l’importance de l’opportunisme.

Nous avons ensuite dormis 16 heures et sommes partis à la recherche d’un autre boulot dans la vill(age) de Griffith. Nous nous sommes rapidement rendu compte que nous n’étions pas les seuls dans la situation, que chaque boulot était une pépite, mais que la mine de Griffith était bien pauvre, et assaillie par d’innombrables chercheurs d’or. Mais nous étions plein d’opportunisme, et après avoir discuté un peu avec Mark, il nous parla d’une mission secrète pour le gouvernement australien qui se déroulait à Melbourne, et qui avait besoin de nouvelles têtes pour une opération spéciale. Nous avons donc sauté sur l’occasion de retourner à notre ville mère et après un délicieux barbecue avec nos partenaires griffithiens, Alexandra et Cyrielle nous ont amenés au bus à 2h30 du matin qui nous a conduit à Shepparton, ville où nous avions travaillé avec Integral Marketing, où nous avons pris un train jusqu’à la Southern Cross, gare principale de Melbourne.

Nous nous préparons maintenant à remplir notre mission très spéciale en tant qu’agents très spéciaux pour le compte du gouvernement australien. Pour des raisons d’anonymat essentielles, nous ne pouvons pas vous en dire plus pour le moment, mais on a de fortes chances d’en sortir vivants. On vous fait un bisou, et à très vite pour de nouvelles aventures !

PS : « Un petit bisou à Mimi » 



Etapes :
Melbourne
Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Yohann
le 27/11/2009 à 11:33:49
Hey what up!!! je ressemble à mon frère vous auriez pu mettre "yohann PELIKAN"... ou pas ^^ et pas la peine de vous précisez par quoi sont attirés les mouches hein!! petite blague mis a part continuez vos articles c'est génial de suivre votre parcours les mecs. Gros kiss à tout les deux.
Par jé
le 27/11/2009 à 11:38:20
j'ai pas écrit depuis un petit moment vos aventures sont assez recombolesque... ce n'est pas bien de créer un halo d'incertitude autour de votr mission secréte enfin bref j'espere just que votr opportunisme sera payant...
val j'ai moi aussi une mission je voudrais ke tu trouv l'endroit ou a était tourné skippy le kangouroo.

de notr coté pa d'info cruciale on fini la cuisine (enfin) benoit fé de la muscu loic des kebab joel vend des appart jhon fé des gataeux et jo va bien.

je c pa si ta soeur te la di mé on passe le nouvel an a st martin vesubi ds lappart de jo.

voila kelke news

jtembrasse mon pti canar
Par soeurdeval
le 28/11/2009 à 12:40:46
coucou les gars !!!!
c vraimen une arnaque cette cueillette d'oignons !!!
c koi cette mission secrète?? une seule chose j'espere que c pas des tests de produits car ça pourrait être dangereux...
gos bisous et encore des photos svp
miss you val je t'aime
Par soeurdeval
le 28/11/2009 à 12:40:47
coucou les gars !!!!
c vraimen une arnaque cette cueillette d'oignons !!!
c koi cette mission secrète?? une seule chose j'espere que c pas des tests de produits car ça pourrait être dangereux...
gos bisous et encore des photos svp
miss you val je t'aime
Par mamanke
le 28/11/2009 à 12:46:57
Très chouette article, comme d'hab. Pas le temps de m'épancher; Kévin, je reviens vers toi par mail, bises à tous les deux.
Par maman de val
le 30/11/2009 à 22:16:26
Il ne manquait plus que çà ! agents secrets 0014 (eh oui vous comptez double à 2)
j'ai trouvé : vous aller tester une nouvelle arme pour... tuer les bzzzzzz. allez, ne nous faites pas attendre, racontez vite. et surtout ne prenez pas de risques. j'espère que le gouvernement australien ne se sert pas des étrangers pour des opérations douteuses. on ne sait jamais !
En tout cas une nouvelle fois merci pour ce récit. kevin, je crois que c'est souvent toi qui écrit. bravo pour les textes.
bisous à tous les 2 et comme d'habitude petits messages sur msn

bisous bisous bisous
Par lulu
le 30/11/2009 à 22:48:44
Merci Kevinouninet !!

Fait attention à toi chouchou !!

:)
Par Mimi
le 01/12/2009 à 17:53:45
En plus du plaisir de vous lire, un petit message personnel...je suis comblée!!
D'autant que je suis une fan inconditionnelle de vos récits écrits avec tellement d'humour.
Bravo! Profitez bien et à bientot.
Bisous
Par Low High Five
le 02/12/2009 à 11:54:00
Sympa l'article. la vie est faite d'opportunisme..? mais il faut aussi faire la part des choses. Par exemple, sur l'échellede la comparaion, les merguez ont l'air exellentes, mais qu'est-ce qu'elles valent à coté de celles chez Renaud (Surtout kan JE ma chargeais de la cuisson)? Et cest mouches, elles ont l'air vraiment casses-cookies (enfait je voulais pas dire cookies), mais en ce moment, je dois lire un bouquin pour mon prochain exam : "La généalogie du désordre juridique" et ça kev, crois moi, sa aussi sa fait vraiment ch...
Continuez comme sa, et kev, j'espere ke t'as vu l'épisode du scuba diver! Kiss
Par alex, la fraxinoise lol
le 13/10/2010 à 21:13:55
merci pour ce carnet de bord je revis, ca doit faire la 4 eme fois depuis que je suis rentree que je le lis, lol ...... de super souvenirs en votre compagnie
bonne continuation gros bisous

Laisser un commentaire

Note: 4,9/5 - 151 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)