Carlton Dry are the Best! Wanna Try?

l
10/05/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Bonjour à tous !

Et oui, nous sommes toujours là, et non, nous n’avions pas menti : nous nous assujetitiérerons de notre mission et posterons bel et bien deux articles par semaine !

Nous vous avions laissé à Broome, au Nord Ouest de l’Australie, perdu au milieu du grand rien, où l’attraction principale est sans contexte l’immense plage de Cable Beach qui s’étend sur plus de 4 kilomètres ! Mais comme toutes les plages du Nord de l’Australie, il est interdit de se baigner à cause des méduses pendant les trois quarts de l’année ! Ici, l’attraction de l’attraction qui fut d’ailleurs très attractive aventureusement, et financièrement, est de longer la plage de Cable Beach à dos de chameau. La question éternelle s’est ainsi imposée à nous : qui a une bosse, qui a deux bosses ? Alors attends, un chameau, deux syllabes donc deux bosses ; non, parce que dromadaire, si tu le dis très vite et à l’envers, ça sonne en consonances, donc deux bosses ; ah oui, mais chameau, il y a deux A !... Au final, la ballade s’est bien faite à dos de chameaux, et on vous laisse savourer les photos pour déterminer combien de bosses ça a ! (au passage, on parie que vous avez tous essayé de dire dromadaire à l’envers maintenant !)

Aurélie et Kevin ayant déjà tenté l’aventure aux quatre coins du monde, l’intrépide Val se lança à l’aventure, et compris rapidement le manque d’envie des deux autres pour refaire un tour. Un chameau, c’est moche, ça on le savait, et les photos ne disent pas le contraire, mais c’est surtout très lent, et au final, une demi-heure à dos de chameau, c’est long, et à part le lever et la descente, ben, c’est vraiment long, mais ça permet d’apprécier le paysage ! Et surtout, cela a permis de revoir la famille d’Antonin.

Mais au final, ce qui restera à jamais gravé dans nos c½urs ne fut pas cette attraction de l’attraction, mais bien l’attraction suivante beaucoup plus attractive visuellement : le coucher de soleil de Cable Beach ! Et les mots ne suffisent pas pour décrire un des plus beaux couchers de soleil que nous ayons vus, (il suffit de voir la tête que ça donne à Kévin), on vous laisse admirer.

Le lendemain, après un passage à Gantheaume Point, là où les strates polisphères rouges rencontrent le turquoise de la mer, nous sommes repartis dans le grand rien, en direction de l’Est, et du Geikie Gorge National Park, qui fait partie de la région du Kimberley, terre de canyons, de sécheresses, et de crocodiles ! Les crocodiles sont une institution dans le Nord de l’Australie. Ils en sont fiers, et ils les aiment, même si il ya plus d’une attaque mortelle par an. Il existe en Australie deux types de crocos : les « Freshies », crocodiles d’eau douce, qui mesurent près de trois mètres et vivent dans les rivières. Ceux-là ne sont pas méchants, à part si on leur marche dessus sans les voir dans l’eau. Dans ce cas là, par défense, ils peuvent juste vous arracher un bras ou une jambe, mais rien de très grave. Les « Salties », quant à eux, vivent aussi bien dans l’eau salée que douce, donc mer et rivières, mesurent de 3 à 10m, et ils sont véritablement méchants eux, c'est-à-dire qu’ils mangent des moutons, des chiens, des b½ufs, et même des hommes qui s’attardent trop au bord de l’eau.

Et bien, même après avoir bien cherché tout le long de la Geikie Gorge, jusqu’à se retrouver perdu au beau milieu d’un décor à la Jurassic Park avec plus rien autour mis à part la nature hostile et sauvage, nous n’avons pas vu l’ombre, la queue ou les yeux d’un crocodile. Mais la souris ne trouve jamais le fromage près de la machine à laver !

Nous avons donc décidé d’aller visiter une ferme d’élevage de Crocodiles à Wyndham, afin d’être sur d’apercevoir les derniers représentants de l’espèce dinosaurienne. Et au final, après avoir vu ces monstres se jeter sur les morceaux de viande fraîche, avec leurs mâchoires à faire peur aux requins, on a bien été contents de ne pas en avoir vu de trop près à la Geikie Gorge ! Nous sommes repartis, une fois de plus vers l’Est, non sans s’être arrêtés au Five Rivers Lookout – en fait, il y en avait qu’une- mais aussi et surtout devant la statue géante de crocodile à l’entrée de la ville. Pendant que nous admirions la représentation sous toutes ses formes, un aborigène nous a proposé un échange entre Aurélie pour quelques heures contre un fruit recouvert de gravures ancestrales. Nous avons bien-entendu refusé, les gravures étaient pas très jolies…

Nous nous sommes ensuite arrêtés au Minima National Park, un tout petit parc au bord du centre-ville de Kunnunura, qui compte quand même 302 habitants (Vous imaginez la taille du centre-ville), où les petites formations rocheuses s’étendent vers l’horizon, donnant au panorama une allure de papier bulle à éclater !

350 kms plus tard, nous voici arrivés à Katherine, où nous avons pu nous prélasser dans de sources naturelles chaudes à 35 degrés, au milieu d’une clairière, et des araignées. Nous avons ensuite rejoint le Nitmiluk National Park, pour profiter du coucher de soleil sur les Edith Falls, au milieu des serpents et de toutes petites grenouilles caméléons. Mais toujours pas de crocos !

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Romain
le 01/06/2010 à 21:23:52
"La souris ne trouve jamais le fromage près de la machine à laver"
Ca dépend de où se trouve la machine...

Laisser un commentaire

Note: 4,9/5 - 151 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)