Fish-stick ! Sorry…

l
28/10/2009 - Pays : Nouvelle Zélande - Imprimer ce message Syndication :

Hey everybody ! Après une absence d’une quinzaine de jours, nous sommes de retour !

J’espère qu’on ne vous a pas trop manqué, en tout cas, nous on s’est bien éclaté !

Nous avons ainsi parcouru toute la Nouvelle-Zélande, en camping-car avec notre petite bande !

Ce pays est vraiment un des plus magnifiques, et surement le plus pléthorique !

On ne vous conseille pas d’y vivre cependant, parce qu’il y a plus de moutons que d’habitants !

Voila le programme que l’on a suivi tous les deux, autant vous dire qu’on en a pris plein les yeux !

 

Chapitre 1 : Fish-stick ! Sorry…

 

-          14 Octobre : Départ pour la Nouvelle Zelande. Décidemment, les voyages en avion ne nous portent jamais chance, et aéroport rime souvent avec galère pour nous…

Arrivés au checking point, une heure en avance, Stéphanie, la dame de Virgin Blue, nous demande notre billet aller que nous venons d’acheter sur internet, puis notre billet retour. Problème : nous n’avons pas de billet retour… « Ah bon, vous n’avez pas de billet retour ? Mais vous savez que si vous arrivez en Nouvelle-Zelande sans billet retour, ils ne vous laisseront pas sortir de l’aéroport et vous devrez payer une amende de 500 dollars ? Ah… »

A ce moment là, l’avion part dans 45 minutes. Nous achetons donc le billet retour directement à son comptoir, voulant payer par carte de crédit australienne.

Problème : en Australie, quand vous ouvrez un compte, vous en avez en fait deux, et vous devez transférez régulièrement d’un compte à l’autre pour utiliser votre carte, et bien sur, tout l’argent est sur le mauvais compte à ce moment-là… Course jusqu’à une borne internet, transfert online d’un compte à l’autre, re-course jusqu’au comptoir. A ce moment là, l’avion part dans 30 minutes. Nous payons le billet (retour prévu le 10 novembre pour Sydney). Puis nous voulons enregistrer nos bagages.

 Problème : le bagage de Valérian pèse 32 kg, il y avait pas de balance au backpacker… Rapide transfert entre valise et sac à prendre dans l’avion, pour pouvoir atteindre la limite autorisée, mais cette fois, c’est le sac qui est trop lourd… Remake de Hong-Kong, enfilage intensif de vêtements, et finalement ça passe. A ce moment là, l’avion part dans 15 minutes. On court alors comme des fous dans l’aéroport jusqu’à la douane.

Problème : Il faut sortir l’ordinateur du fond du sac pour passer le contrôle… On revide nos sacs, on les re-remplit, puis on court jusqu’à l’embarquement. On arrive alors devant Stephy (on est devenus intimes) qui nous attend, et bien sûr tous les agents de la compagnie ont le sourire aux lèvres quand ils nous voient arriver, et on est sûr qu’ils ont fait des paris sur nous pour savoir si on atteindrait l’avion à temps… Mais on y est arrivé, et le voyage est passé bien vite puisque nous avons dormi tout le long des trois heures pour récupérer de nos aventures…

Nous arrivons à Christchurch, la « capitale » de l’île du Sud puisqu’elle est en fait la seule vraie ville, toutes les autres ressemblant plus à des petites stations de ski qu’à des villes. Nous arrivons devant le point de rendez-vous en même temps que nos chers correspondants hollandais, Yuri et Roxanne.

Nous voila partis pour 15 jours au pays des kiwis !

 

-          1er jour : On part à la recherche de la location d’un van, et après toutes les agences épuisées, on se rend compte qu’il n’existe rien pour quatre, et qu’il va falloir prendre un camping-car !

Problème : pour l’assurance, il faut avoir 21 ans pour conduire le camping car… Nous n’avons donc pas conduit du tout pendant les 14 jours, non non non, absolument pas… ;)

Nous partons ainsi en direction de Methven pour la première étape, et les 5 premières minutes de conduite à gauche se révèlent particulièrement « funny » puique Yuri en a surement passé une sur cinq à conduire à droite.  Nous passons devant les White cliff, premier spectacle qui s’offre à nos yeux dans ce qui s’annonce comme une abondance de splendeurs et de diversités. Valérian fait le guide touristique, dévalisant chaque centre touristique de toutes les brochures possibles et inimaginables, afin de profiter au mieux du voyage, et surtout de trouver la route… En parlant de route, ce qui est très fort, c’est que sur une carte routière visualisant l’île du sud toute entière, on peut voir toutes les routes qui la parcourent ! Autant dire qu’il n’y en a pas beaucoup. Et les highway, c'est-à-dire les plus grosses voies, ne sont pas des autoroutes, non, mais plutôt l’équivalent de nos départementales…

Ces routes se sont révélées vraiment spectaculaires, mais la conduite un peu spéciale de nos deux conjoints nous a un peu empêché d’en apprécier toute la saveur.

Nous arrivons le soir à la réserve Awa Awa Rata, et nous entamons une petite marche jusqu’à une petite colline pour prendre conscience de l’étendue et de la platitude du pays.

Là, nous commençons à prendre conscience de la praticité de ce formidable camping-car puisque ses ingénieurs ont réussis à caser une douche, une toilette, et un lavabo dans 1m2. Quant au lit, nous dormions au dessus de la cabine de pilotage, ce qui, certains réveils dans le brouillard, s’annonça plus que douloureux pour nos petites têtes qui oubliaient que le plafond se situait à 40 cm du lit…

Commence également la tradition du poker à l’aveuglette, puisque presque chaque soir, nous avons joué à ce jeu afin de savoir qui ferait la vaisselle, à manger, etc le lendemain. Les régles étaient simples, seule la chance comptait !

 

Voila pour ce premier article, et cette introduction pour notre périple au pays des kiwis (pas les fruits, les animaux). La suite dans le prochain article pour le reste de l’aventure ! Bisous à tous !



Etapes :
Christchurch
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

Note: 4,9/5 - 151 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)