Happy New Year !

l
04/01/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Bonne année 2010 à tous ! Nous vous souhaitons à tous de trouver un billet de loto gagnant par terre, un vaccin pour le sida, un moyen de sauver notre planète, mais surtout d’atteindre vos rêves afin d’en avoir de nouveaux !

Trêve de plaisanteries, pour commencer 2010, quoi de mieux qu’un nouveau petit article ?

Nous sommes actuellement le 4 Janvier, presque midi, la bleuté du ciel est infinie, le soleil brille de mille feux, et l’air est si chaud qu’il nous brûle le visage si l’on marche trop vite. Oui oui, nous sommes le 4 Janvier. Mais le temps incroyable de Melbourne à gardé toutes ses surprises que nous avions connues en septembre puisqu’un jour, il fera 39 degrés, sous un soleil tapant si fort que l’ombre n’est pas une option, la nuit-même, le CBD se fera prendre d’assaut par une masse nuageuse si dense et si basse que le sommet des gratte-ciels s’échappera de notre vision et que la nuit sera jaune. Oui, jaune, les lumières de la ville se trouvant stoppés par les nuages et nous offrant un toit lumineux. Et le lendemain, on se retrouvera avec un petit 15, sous une pluie glaçante…

Mais à part la météo et les souhaits pour 2010, nous avons eu une semaine bien chargée.

Après avoir profité de nos deux jours de repos communs en se reposant, se baladant, explorant de nouveaux endroits, nous avons repris le rythme du boulot dès le mercredi puisqu’après nos services,  nous nous sommes retrouvés sur le toit du Campari House, pour quelques bièrres, en compagnie de Matt, le boss de Kevin, et de deux de ses amis, Keegan, et Will. Ces trois-ci se trouvant être des joueurs de poker, nous décidons de partir chez Matt pour une partie qui s’annonçait endiablée ! Et ce fus le cas puisque nous sommes rentrés à 5h du mat, de chez matt, le tein plus très mate…

Mais bien sûr, la soirée de la semaine fut la New Year Eve !

Avant de commencer le récit, petit apparté : comme la plupart d’entre vous le savent, les réveillons du nouvel an ne sont jamais les meilleures soirées que l’on passe, et l’on se retrouve rapidement à 6 dans une 206, plus un dans le coffre, ou à jouer au poker de 10h du soir jusqu’à 11h le lendemain matin…

Ainsi, pour ne pas déroger à la règle du réveillon pourri, nous allons d’abord raconter celui de Kévin. Kévin bossait à Pop Restaurant pour la soirée. Il avait demandé à son boss de le laisser partir un peu avant minuit. Son boss, par gentillesse extrême, lui accorda ce plaisir, et le laissa partir à 23h52. Il courra donc à toutes jambes jusqu’au backpacker car il voulait avoir le temps de se changer et de retourner sur la Yarra River pour y voir les feux d’artifices. (Ce qui était tout simplement impossible – voir plan- mais il contait sur la magie du réveillon pour l’aider dans son incongru désir). Arrivant dans sa chambre, il jette ses affaires sur son lit, enlève sa chemise, en enfile une autre, garde même son pantalon de travail à la braguette cassée, et repart à toute allure vers le Sud et vers les feux d’artifices. Vous pouvez donc imaginer la scène, courant sous la pluie (oui il pleuvait des cordes le soir du Réveillon chez nous !), comme si sa nuit en dépendait. Arrivé au coin de Lonsdale Street et d’Elisabeth Street, il s’appuie sur un feu pour reprendre son souffle et là, il entend ce qu’il redoutait le plus : Three-Two-One-Zero ! Suivi du début des détonations des premières explosions. Il trouva alors deux chinois à cette intersection, et ce fut les premières personnes à qui il souhaita une bonne année 2010. Il décida alors de retourner au Backpacker pour y retrouver des amis là-bas, et passa la fin de ce merveilleux réveillon en compagnie des poivrots locaux à boire du gun.

Vient maintenant celui de Valérian, qui déroge, lui, à la règle. Valérian bossait au Campari House pour la soirée mais aussi la nuit. Il s’agissait d’une soirée déguisée sous le thème de la Mafia Italienne. Arborant son costume gris sur sa chemise rose (Mais non, quand vous transpirez la virilité, il n’y a pas de raison que le rose vous fasse frémir…), ainsi qu’une cravate et un chapeau gris scintillant, il rejoignit le reste du staff tous mieux habillés les uns que les autres sur le coup des neuf heures. Valérian bossait sur le toit du Campari ce soir là, et était chargé de passer parmi tous les clients pour distribuer les canapés, viandes et diverses nourritures. Mais rappelez-vous : il pleuvait. Tous les clients étaient bien sûr abrités sous des grands parasols, mais entre les parasols, il y avait des trous, et entre protéger la nourriture et lui-même il dut faire un choix que sa conscience professionnelle lui imposa… Sa chemise rose devint ainsi une serpillère transparente, si bien qu’une cliente lui demanda s’il pouvait l’enlever et ne garder que la cravate… La soirée atteint ainsi le moment fatidique des minuit moins-une, où l’on se munit de petits pétards dont les trois quarts ne marchait pas car ils étaient trop trempés et tout le monde, y compris le staff regroupés derrière le bar, après le dix-huitième shots de la soirée, entama le compte à rebours vers l’année suivante. La soirée continua jusqu’à deux heures du matin, sous un flot d’alcool interrompu, et la question se posait de savoir qui des clients ou du staff étaient les plus bourrés. Valérian finit vers ces eaux-là (car à partir de ce moment les heures ne sont plus très nettes) et après un dernier verre de champagne avec sa manager sur le toit histoire d’entretenir les bonnes relations professionnelles, il retourna au backpacker deux heures plus tard pour trouver Kévin déjà endormi et décida de rejoindre un groupe de suédois(es) dans la salle commune pour finir sa nuit. Il se réveilla trois heures plus tard pour retourner bosser au restaurant le jour de l’an, et pour y retrouver une partie de l’équipe encore bien imbibée, et tous atteints d’un léger mal de tête.

 

Autre évènement de la semaine, lundi, le Campari house était fermé exceptionnellement pour une « staff party » dans le Albert Park. Valérian passa donc l’après midi dans le parc autour d’un giga-barbecue et de quelques bières sous un soleil de plomb. Puis le manager général se déshabilla sous ses yeux, portant alors uniquement un minishort rouge scintillant et un t-shirt d’entraîneur de basket des années 60, et déclara lancés les jeux olympiques par équipe. Valérian remporta la course à trois jambes, sa jambe gauche attaché à la droite de Bradley, le « Prince » du Restaurant, ainsi que la course de la brouette, écrasant ses adversaires sans pitié. Après un ultime jeu de questions sur les membres du Campari house, telles que « Comment s’appelle la femme au foyer de Valérian ? », son équipe fut déclarée vainqueur, et les adversaires durent porter des casquettes roses magnifiques durant le reste de la journée. Et à ce moment, Valérian fut une des découvertes les plus importantes depuis le début du voyage : les Australiens savent boire plus intelligemment que nous ! En fin d’après-midi, quand tout le monde commençait à être bien plein, le manager cria : « back-up ! » et commença à distribuer des bouteilles d’eau à tout le monde. Explication : tout le monde sait que le pire ennemi de l’alcool, c’est l’eau. Et bien les Australiens s’en servent comme d’un allié et surtout d’un support pour tenir plus longtemps ! Deux backs-up et un trajet en tram plus tard, tout le monde se retrouva sur le toit d’un bar au bord de la plage pour quelques derniers abreuvages, et enfin d’une dernière bière au bord de l’eau, sous un soleil couchant, pour finir cette excellente après-midi.

 

Nous avons repris nos rythmes de boulot normaux maintenant, et travaillons autant que possible afin d’engranger un maximum de sous-sous !

On vous embrasse fort, et encore une fois, bonne année !

Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par alice!!!
le 09/01/2010 à 15:16:59
BONNE ANNEE LES LOULOUS!!! Vous nous manquez! gros gros bisous et plein de bonnes choses!!!
Par maman de val
le 09/01/2010 à 19:41:11
elle est superbe votre carte de voeux. les rugbymen et leur calendrier peuvent aller se rabiller. et en plus beau montage photo.

Alors happy new year à tous les 2 !

Et moi je te trouve très très beau avec ta chemise rose. non seulement c'est viril, et en plus c'est top class!

bisous de maman
Par maman de val
le 09/01/2010 à 19:41:20
elle est superbe votre carte de voeux. les rugbymen et leur calendrier peuvent aller se rabiller. et en plus beau montage photo.

Alors happy new year à tous les 2 !

Et moi je te trouve très très beau avec ta chemise rose. non seulement c'est viril, et en plus c'est top class!

bisous de maman
Par cath
le 11/01/2010 à 10:20:57
Bonne année à tous les 2 !! pleins de bisous et continuez bien de profiter de votre voyage !! je vous souhaite plein de bonnes choses

Laisser un commentaire

Note: 4,9/5 - 151 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)