New Turn

l
21/11/2009 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

21 Novembre 2009, dans le train quelque part paumé dans l’outback australien, entre Sydney et Griffith, 12h24 heure locale, 02h24 heure française.

Nous n’avons jamais vu autant de nature à perte de vue, depuis que le train a quitté Sydney il y a maintenant plus de cinq heures, on voit des champs, des pâturages, des fermes, des camions énormes, quelques maisons à l’approche d’une gare, puis le recommencement de cet océan qui semble infini d’Est en Ouest, et du Nord au Sud. Tout est d’une teinte ocre et dorée, les champs de blé s’élancent à l’assaut de ces collines éloignées, et ces vagues se mêlent au rouge foncé de la terre, et au gris du ciel, loin, là-bas, dans l’horizon. Des lignes électriques se tracent en tous sens, tissant une toile sans fin, au dessus des grains de blés qui dansent au grès de la houle. Une gare, quelques signes de vie, quelques maisons, une rue principale, un fish and chips, et puis l’on rembarque. Le soleil ne pointe pas le bout de son nez, mais il doit faire bien chaud dehors. La climatisation nous permet d’être à l’aise tandis que tout le monde à l’extérieur est en short et manches courtes. Le chapeau et les lunettes de soleil semblent indispensables et on imagine que quand l’astre solaire émerge de l'épaisse couche nuageuse, la chaleur doit être étouffante. Des camions, encore des camions, qui semblent régner en maître ici bas, sur ces routes immenses et désertes. Tous blancs à la base et maintenant teintés de la couleur ocre de la terre se mêlant à l’or du blé. Des exploitations en tous genres, mines, bétail, fermes, bien actives ou délaissées à l’abandon. Et plus nous avançons, plus cette uniformité s’intensifie, plus nous nous engouffrons vers les terres, moins nous voyons de vert, et plus nous nous noyions dans cette immensité dorée. C'est encore pire que la Nouvelle-Zelande, et donc bien pire que la Haute-Savoie, magnifique région où Kévin n'a jamais eu la chance de mettre les pieds.

Vous l’aurez compris, nous avons quitté Sydney, ses palmiers, et sa vie confortable chez Tony pour l’authentique et rude outback. Ayant trouvé un boulot d’onion picking, nous avons sauté dans le train ce matin pour voguer sur cet océan de blé pendant 8 heures, parcourant 600km jusqu’à Griffith. Au téléphone, la ferme nous a annoncé une température moyenne de 45 degrés, une poussière omniprésente et lourde, et un travail extrêmement physique. Enjoués, nous avons donc immédiatement signé ! Nous sommes ainsi partis pour un nouveau tournant dans notre voyage, qui commence à avoir un beau circuit, mais qui est loin de tourner en rond!

Nous ne savons pas à quoi nous attendre, nous ne nous rendons peut-être pas compte de la dureté de cette tâche qui attend de nous incomber, mais nous sommes prêts, impatients d’amasser quelques dollars, 30 pour un conteneur, et de dépenser notre argent assidument gagné dans le seul et unique bar à 100km à la ronde. Nous sommes partis aussi pour ça, pour se perdre loin, bien loin de la civilisation avancée, et vivre un autre mode de vie. Nous retournons à la sieste, histoire d’emmagasiner un maximum de forces avant de les épuiser. Il est fort possible que nous n’ayons pas accès à internet aussi souvent qu’avant, mais nous en avons bien profité chez Tony pour contacter à peu près tout le monde. Nous n’avons aucune idée de combien de temps nous allons rester, mais ne vous inquiéter pas, on vous promet qu’on vous donnera des nouvelles pour Noël !  ;-)

On vous aime tous fort et à très vite, ou un peu plus… Bisouuuuuuuuuuuuuus !

 



Etapes :
Griffith
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par maman de val
le 22/11/2009 à 17:22:15
on dirait que les vacances sont finies.vous en avez rêvé pendant 2 ans de ce fruit picking, et ben vous y êtes. Question : combien d'oignons contient un container ? Cela dépend de la taille du container, c'est vrai, mais vu qu'en Australie tout est immense, il faut espérer que les oignons aussi sont plus gros. La température risque d'être dure à supporter, sutout après la NZ et ses eaux glacées. Prenez bien soin de vous et bon courage à tous les 2.
des milliers de bisous et des containers d'amour. maman val.
Par Keval
le 23/11/2009 à 01:19:19
Reponse: On n'en sait rien! tout ce qu'on sait c'est qu'on comence demain matin à 3h30, et kon fini a 11H. Héhé...
Par mamanke
le 23/11/2009 à 18:52:21
Mes chéris, à cette heure, je vais prendre une douche en compatissant puisque vous devez être pliés en deux sous le cagnard à pleurer(?) en ramassant des oignons (notez bien l'orthographe au passage...). Effectivement, combien allez-vous remplir de conteneurs en une journée? Pas trop, j'espère si votre seul moyen d'écouler vos dollars est ce bar à 100 km. Aurez-vous besoin de la recette de la pissaladière??? Ou de la soupe à l'oignon???
En attendant, nous pensons bien fort à vous.
Bisous et plein d'amour.
Par Dadou!
le 25/11/2009 à 11:57:49
Bon courage les mecs! Attention aux serpents^^

Laisser un commentaire

Note: 4,9/5 - 151 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)