The fly is down!

l
14/12/2009 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Ola tout le monde ! On se disait que ca commençait à faire long depuis le dernier article donc en voici un nouveau !

Tout d’abord comment allez-vous ? On espère que vous allez bien parce que nous on va on ne peut mieux. Mais parlons de cet article. Il sera consacré à 2 choses : quelques banalités habituelles dont vous discutez avec des gens que vous n’avez pas vu depuis longtemps, puis bien sur l’anniversaire de Valérian qui, ca y est, est passé dans la 2ème vingtaine de sa vie.

Alors comme promis, ce que vous attendiez tous, les banalités ! (on passera ensuite rapidement sur l’anniversaire de Valérian…) Nous sommes donc à Melbourne, à l’International Backpacker, et nous en sommes à ce point : il commence à faire vraiment beau, l’été arrive (on vous avez prévenu, c’est banal, c’est pour ca qu’on avait écrit banalités). Valérian a trouvé un boulot dans un restaurant incroyable, dans un immeuble de 4 étages avec à chaque étage un restaurant ou un bar. Kévin est toujours en recherche intensive de travail, chaque minute de chaque jour il arpente les restaurants et bars de la ville (hum hum, à peu près, faut bien prendre 5 min de pause de temps en temps…) et ca a fini par payer puisqu’il a un essai jeudi matin dans un restaurant qui est dans la même rue que celui de Valérian. Quoi d’autre, ah oui Noël arrive ! Grande nouvelle, on vous prépare d’ailleurs un article spécial Noël australien, mais c’est pas pour tout de suite.

Actuellement, on a envie de parler de l’anniversaire de Valérian ! Et oui, après Kévin en octobre, voici Valérian, en ce 13 décembre, qui a passé la barrière symbolique des 20 ans. 20 ans, que de changements, le droit de conduire, ah non ça c’était à 18 ans, le droit d’aller en boîte de nuit légalement, ah non ça c’était 18 ans aussi, le droit d’aller à Végas jouer au Casino et de boire de l’alcool dans tous les pays du monde, ah non ça c’est à 21 ans. Ben, en fait, 20 ans ca sert à rien… Mais vous inquiétez pas, c’est pas pour autant qu’on a pas fêté ca ! Et de quelle manière. Le 12 au soir, Valérian travaillait donc au Campari, son restaurant, il finissait son service vers minuit, quel timing ! Kévin le rejoint donc vers 23h47 devant le restaurant, qui se situe au rez-de-chaussée pour monter au 4ème étage qui est en fait un bar en plein air situé sur un toit, avec du faux gazon sur le sol et tout, trop la classe. On prend donc un petit verre, gratuit pour Valérian svp (même pas parce que c’est son anniv, mais parce qu’il travaille ici). Apparemment, pour Kévin, être un pote de quelqu’un qui travaille ici ne marche pas pour boire gratuitement… J Mais là, toute la salle (cad Kévin, les potes de Val de son boulot, et même son patron ! bon ok ça fait 4 personnes) a donc chanté un « Happy Birthday » à notre fêté du soir.

Nous étions en train de siroter ce verre en compagnie de Winter (oui c’est son vrai prénom), la barman, euh barwomen, ca se dit ca ? Enfin la fille qui sert les boissons au restaurant de Valérian. Et bien on doit vous avouer que cette fille est un vrai numéro. On ne va pas s’éterniser sur elle parce qu’elle mériterait un article entier à elle toute seule mais pour résumer, elle a 20 ans, elle a déjà voyagé à travers toute l’Europe à 14ans, a onsp (c’est jsp mais avec « on ») combien de tatouages dont la moitié elle se souvient même plus comment ca s’est passé, du à un trop important degré d’alcool, et elle est super sympa. On sait vous vous dîtes, si elle est jolie c’est la fille parfaite pour un jeune de 20ans. Et bien comme vous le saviez déjà, la vie n’est pas un conte de fées !

Mais on vous parle de Winter car elle nous a gentiment indiqué sur un plan très précis (trois traits sur un bout de papier froissé) les meilleurs endroits pour fêter un anniversaire dans Melbourne, un samedi soir. Nous la quittons donc en direction du « Secteur 8 », dont le nom évoquateur nous intriguait. Sur le chemin, nous nous arrêtions au « Joint Bar », un bar où tu rentres en prenant l’escalator, la classe. On boit encore un verre puis direction le « Secteur 8 » donc, qui se situe dans ChinaTown (oui chaque ville a son ChinaTown, ya pas que New-York…). Et bien vous savez quoi, même avec l’incroyable sens de l’orientation de Kévin, nous n’avons pas réussi à le trouver ! Ca ne restera donc qu’un nom dans la soirée, parmi les autres que nous avons déjà oublié ;)

Nous décidons donc après ça de retourner au Joint Bar où il s’est passé 2 choses mémorables. La première est que l’on a sans aucun doute joué sur le pire billard jamais créé, on l’aurait cru penché,  le tapis était recouvert de scotch, la boule ne roulait pas droit, mais de toute façon, on avait trop bu pour la voir rouler droit. La deuxième eut lieu lorsque nous avons été rejoints à ce même bar par un groupe de notre backpacker, y compris quelques filles… Valérian, entraîné par le fait que ce soit son anniversaire, et un peu par l’alcool (90%/10%, on ne dira pas quel taux pour quelle raison) se barneytisa à ce moment.  Et là vous vous dîtes, comme Kévin à ce moment-là, la rencontre le lendemain au backpacker va être mythique tellement elle sera embarassante. On doit vous avouer que ça n’était pas si incroyable que ça !

Mais non la soirée n’est pas finie, enfin pour la moitié d’entre nous. Il est 5h30, nous rentrons au backpacker se coucher. Puis un petit sommeil de 5h plus tard, vers 11h, Kévin se fait réveiller par Valérian qui essaye de lui expliquer avec ces mots qu’il venait de rentrer de boîte, qu’il n’avait pas encore dormi, etc… Le truc avec Valérian, c’est qu’à partir d’un certain stade, il a son propre langage (vous voyez de quoi je parle les gars…), et ça conjugué au fait que Kévin est toujours au taquet dès le réveil, on vous explique pas le langage de sourds !

Mais un petit moment plus tard, nous pouvons enfin en découdre sur la fin de la soirée. Et bien en fait, quand nous sommes rentrés, Valérian a fait un petit détour par la salle commune où il s’est mis à discuter avec des Finlandais qui, après quelques verres de Goun (la piquette australienne, mais mille fois pire que notre piquette française), lui ont proposé d’aller en boîte ! Et donc, à 7h du matin, Valérian se retrouve dans une boîte de nuit « comme s’il était 3h du matin ». Mais le mieux reste à venir. Il sort de la boîte vers 9h pour rentrer en tram. (oui l’ornyto, ta truite a tenu jusqu’à 9H du matin !) Le seul problème c’est qu’après avoir fait un service de 8h au restaurant, et d’être sorti toute la nuit, c’est difficile de ne pas s’endormir en étant assis. Et bien sur, il s’est endormi dans le tram. Et vous savez quoi, vous ne voulez jamais voir où le tram fait demi-tour… Et bien Valérian, lui, l’a vu 2 fois ! True story. En gros, après s’être endormi une première fois jusqu’au terminus, et bien il l’a pris dans l’autre sens et s’est rendormi jusqu’à l’autre terminus. Voilà donc pourquoi ça lui a pris 2h pour retourner au backpacker et raconter tout ça à Kévin.

Voilà donc pour cette soirée d’anniversaire riche en couleurs, qu’on n’est pas près d’oublier, même si on ne se souvient pas de tout ! Mais la journée d’anniversaire ne manque pas non plus de rebondissements :

Le soir, Valérian délégua toute la cuisine à Kevin car son mal de tête lui empêchait toute action trop intensive. Errant dans la salle commune, Valérian arriva tout d’un coup nez à nez, enfin genou à nez, avec Julie, la s½ur d’Alison, sa meilleure amie ! (oui genou parce qu’elle est encore plus petite que sa s½ur). Gros hasard, nous avons donc mangé tous ensemble, nous deux, Julie, le couple d’amis qui l’avait invité au backpacker,  et une amie à nous rencontrée dans ce même backpacker dont le prénom est Lorelei (prononcez Laurelaaye) et le nom de famille Valentin. Pas mal quand même pour la famille Levamis.

Mais le hasard n’avait pas fini de bien faire les choses ! A la fin du repas, Kevin se dirigea vers les ascenseurs et à l’approche de celui-ci, il vit que la porte était en train de se fermer. Habituellement, sa réaction aurait été de regarder nonchalamment la porte et d’attendre son retour. Mais une force inexplicable le poussa à courir et à retenir la porte qui s’ouvrit devant lui pour laisser apparaître un couple que l’on ne s’attendait pas à retrouver de ci-tôt : Will et Dave, nos collègues de boulot de Septembre ! Des cris de joies en franglais et de longues discussions s’en sont suivi et la journée miraculeuse de ce 13 Décembre 2009 put se terminer tranquillement, bien au chaud sous la couette.

Ah oui, une dernière chose. Toutes les histoires n’ont pas un happy ending, mais celle-ci oui… Le soir, quand nous étions en train de discuter dans le couloir avec Will et Dave, une fille vient voir Valérian et lui dit en anglais : « Mais t’étais pas en boîte hier soir ? On s’est parlé tous les deux ! » Et bien vous savez quoi, finalement Kévin l’a eu son moment embarrassant, et vous auriez du voir la tête de Valérian qui ne se souvenait absolument pas de l’inconnue pas si inconnue que ça. C’était tout simplement magique !

Gros bisous à tous, et à très bientôt ! 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Romain
le 16/12/2009 à 12:53:10
Génial comme d'hab.
Par contre, Val qui rentre dans sa deuxième vingtaine, ca le rajeunit pas. 40 ans si jeune !!!
Première vingtaine c'est suffisant je pense :D
Par Keval
le 18/12/2009 à 03:31:30
Faux le prepa!
1ere vingtaine : de 0 a 20 ans
2eme vingtaine : de 20 a 40 ans!
Par Romain
le 18/12/2009 à 18:39:48
Pas bete du tout :D
Je devais etre endormi quand j'ai écrit ca !
Par big brother !
le 20/12/2009 à 13:11:46
Happy birthday Mate!
Look like OZ beer got a good taste!!!
So don't forget your way back home.
See ya bloody boy.

Laisser un commentaire

Note: 4,9/5 - 151 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)