Welcome to Darwin !

l
19/05/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message Syndication :

Prêts pour la suite ? C’est parti !

Nous l’avons fait, nous sommes arrivés entiers au point le plus au Nord de notre périple : Darwin !

Ville totalement mystérieuse pour ne pas dire inconnue au bataillon, Darwin nous a surpris par le fait qu’elle est l’une des villes les plus modernes d’Australie, et paradoxalement située en plein milieu du Northern Territory, état désertique par excellence.

Nous sommes donc arrivés heureux de retrouver un minimum de civilisation mais avons vite fait déchanté pour une seule et simple raison : à Darwin, mesdames et messieurs, il fait chaud, très chaud, et il fait humide, très humide. Rappelons que l’on est dans la saison sèche qui est censée être la saison « agréable » comparée à la saison humide qui voit s’abattre des pluies torrentielles sur la ville étouffée par l’humidité omniprésente…

Mais c’est bien là le seul point négatif de cet endroit aux multiples facettes. En effet, nous avons tout d’abord apprécié le marché de Mindel Beach, n’ayant lieu que deux soirs par semaine, entre ses stands de nourriture du monde entier, ses objets aborigènes, sa musique live ou encore sa joueuse de harpe sur la plage au coucher du soleil.

Pour voir le plus possible en un minimum de temps (nous ne somme restés que 2 jours), nous avons décidé de faire 2 groupes, se disant que l’on couvrirait plus de territoires ainsi. D’un côté, Kévin et Wallace, et de l’autre Aurélie et Valérian.  Pour mettre au plan la stratégie d’exploration, nous nous sommes réunis tous les 3 dans un pub au style détendu. Et là, lorsque Kévin va commander un jug de bière pour lui et Valérian, et un verre de vin blanc pour Aurélie, la serveuse lui dit « Ten fifty please ». Kévin, croyant que son ouïe lui faisait défaut, demanda à la demoiselle de répéter mais ce fut la même réponse que précédemment. Voilà un aspect très agréable de Darwin, à savoir qu’un litre de bière et un verre de vin, dans un bar du centre-ville, coûte l’équivalent de 6 euros 50.

Agréablement surpris, nous avons donc entamé la découverte tambour battant dès le lendemain. Aurélie et Valérian ont entamé leur journée par une promenade culturelle, suivi d’un petit moment de farniente à la piscine de leur backpack (oui, on ne se refuse rien, et alors ?). Bien reposé, ils sont allés au cinéma voir Robin des Bois, pour ensuite faire une visite fortuite d’un hôtel de luxe.

De son côté, Kévin et Wallace ont commencé par une exposition de peinture aborigène, art très respecté et respectable de toute la partie Nord de l’Australie (avec des toiles pouvant coûter jusqu’à 15000 dollars !) mais dont il est interdit de prendre des photos par égard pour l’artiste. Après un petit repas de nouilles dans le van (un vrai ilot de fraicheur grâce à la climatisation 5 étoiles de Wallace…), ils se sont rendus au Botanic Gardens de la ville, pour finir par, eux aussi, une séance cinéma pour voir Iron-Man 2.

Le lendemain, Kévin et Valérian ont dit aurevoir à Aurélie,  partie pour rester à Darwin afin de trouver un travail, alors que ses deux razmokets allaient entamer les 2800 km reliant Darwin à Cairns…

On ne vous en dit pas plus pour l’instant.

Gros bisoussssssss

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

Note: 4,9/5 - 151 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)